Der Artikel wird am Ende des Bestellprozesses zum Download zur Verfügung gestellt.

Le mythe de l’innéité du langage

Essai de linguistique
Sofort lieferbar | Lieferzeit: Sofort lieferbar I
ISBN-13:
9782804706937
Veröffentl:
2018
Seiten:
160
Autor:
Jean Adolphe Rondal
eBook Typ:
Adobe Digital Editions
Kopierschutz:
Digital Watermark [Social-DRM]
Sprache:
Französisch
Beschreibung:

Une critique historique et factuelle du mythe de l'inneisme langagier.La psycholinguistique et la linguistique generative se sont efforcees, durant plusieurs decennies, de promouvoir l'idee selon laquelle les langues humaines emergeraient a partir d'une sorte de grammaire universelle inscrite dans le patrimoine genetique de notre espece. Aucune donnee empirique ne vient corroborer cette croyance. Si les mecanismes neurocognitifs qui permettent la construction du langage chez l'enfant sont en partie innes, il ne s'ensuit nullement que les representations grammaticales decrites en linguistique le soient egalement. L'ouvrage fournit une critique historique et factuelle du mythe de l'inneisme langagier et definit un modele alternatif de l'acquisition de la grammaire chez l'enfant base sur les relations de sens a titre de fondement morphosyntaxique et sur le parametre de l'apprentissage implicite comme moteur des acquisitions.Decouvrez un ouvrage qui, au-dela de la critique de l'inneite du langage, definit un modele alternatif de l'acquisition de la grammaire chez l'enfant.EXTRAITLe modele extractif propose par Perruchet et Poulin-Charonnat (2015), appuye sur les indications precedentes, fournit un dispositif permettant de rendre compte des premiers stades du developpement syntaxique. Les predictions qu'on peut en tirer paraissent bien correspondre a ce que l'on peut observer dans les nombreux corpus interactifs parents-enfant accessibles, par exemple, dans la banque mondiale de donnees sur le langage enfantin (le dispositif Childes ; MacWhinney, 2000). Certains corpus ont fait l'objet d'analyses longitudinales detaillees (par exemple, Moerk, 1983 ; Rondal, 2014). On y constate, au stade des enonces a deux mots, que les extraits produits par l'enfant reprennent systematiquement l'ordre sequentiel des enonces maternels immediatement precedents. Des qu'un patron sequentiel a ete identifie, il est generalise a d'autres lexemes (par exemple, E : chercher livre ; chercher cle ; chercher bonbon). A PROPOS DE L'AUTEURJean-Adolphe Rondal est Philosophy doctor (Ph.d.) de l'Universite du Minnesota (Minneapolis), et Docteur en Sciences du langage de l'Universite Paris-V-Rene-Descartes-Sorbonne. Il est Professeur ordinaire emerite de psycholinguistique de l'Universite de Liege. Jean Adolphe Rondal est l'auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques dans le domaine du langage et particulierement de son ontogenese.
Une critique historique et factuelle du mythe de l’innéisme langagier.


La psycholinguistique et la linguistique générative se sont efforcées, durant plusieurs décennies, de promouvoir l’idée selon laquelle les langues humaines émergeraient à partir d’une sorte de grammaire universelle inscrite dans le patrimoine génétique de notre espèce. Aucune donnée empirique ne vient corroborer cette croyance. Si les mécanismes neurocognitifs qui permettent la construction du langage chez l’enfant sont en partie innés, il ne s’ensuit nullement que les représentations grammaticales décrites en linguistique le soient également.

L’ouvrage fournit une critique historique et factuelle du mythe de l’innéisme langagier et définit un modèle alternatif de l’acquisition de la grammaire chez l’enfant basé sur les relations de sens à titre de fondement morphosyntaxique et sur le paramètre de l’apprentissage implicite comme moteur des acquisitions.




Découvrez un ouvrage qui, au-delà de la critique de l'innéité du langage, définit un modèle alternatif de l’acquisition de la grammaire chez l’enfant.



EXTRAIT



Le modèle extractif proposé par Perruchet et Poulin-Charonnat (2015), appuyé sur les indications précédentes, fournit un dispositif permettant de rendre compte des premiers stades du développement syntaxique. Les prédictions qu’on peut en tirer paraissent bien correspondre à ce que l’on peut observer dans les nombreux corpus interactifs parents-enfant accessibles, par exemple, dans la banque mondiale de données sur le langage enfantin (le dispositif Childes ; MacWhinney, 2000). Certains corpus ont fait l’objet d’analyses longitudinales détaillées (par exemple, Moerk, 1983 ; Rondal, 2014). On y constate, au stade des énoncés à deux mots, que les extraits produits par l’enfant reprennent systématiquement l’ordre séquentiel des énoncés maternels immédiatement précédents. Dès qu’un patron séquentiel a été identifié, il est généralisé à d’autres lexèmes (par exemple, E : chercher livre ; chercher clé ; chercher bonbon).



À PROPOS DE L'AUTEUR




Jean-Adolphe Rondal est Philosophy doctor (Ph.d.) de l’Université du Minnesota (Minneapolis), et Docteur en Sciences du langage de l’Université Paris-V-René-Descartes-Sorbonne. Il est Professeur ordinaire émérite de psycholinguistique de l’Université de Liège. Jean Adolphe Rondal est l’auteur de nombreux ouvrages et articles scientifiques dans le domaine du langage et particulièrement de son ontogenèse.

Kunden Rezensionen

Zu diesem Artikel ist noch keine Rezension vorhanden.
Helfen sie anderen Besuchern und verfassen Sie selbst eine Rezension.